entete v2.png

Neurofeedback Occitanie

Le programme
de
 Neurofeedback ?

Modifications.jpg

L'évaluation

Dans un premier temps, une évaluation est nécessaire afin de faire état de votre activité cérébrale. Cet enregistrement et la comparaison avec une base de données normatives permet de rendre compte des éventuels excès et/ou carences des différentes ondes cérébrales qui pourraient refléter les dysfonctionnements émotionnels, cognitifs ou comportementaux.

Cette évaluation est rendue possible par la pose d’électrodes sur le cuir chevelu permettant d’enregistrer l’activité électrique du cerveau (électroencéphalogramme). Elle permet de définir un protocole d’entraînement personnalisé, c’est-à-dire les ondes et la ou les régions cérébrales à travailler. Ce procédé est sans risque et non invasif : les électrodes reçoivent de l’information mais n’émettent rien en retour.
Après avoir fait l’analyse quantitative des données et l’interprétation des résultats, un rendez-vous sera consacré à la présentation des résultats.

Médecins analysant des radios de cerveaux

Les séances d'entraînement.

Durant les séances d’entraînement, les capteurs sont posés sur la ou les région(s) visée(s) par le protocole. Le logiciel renvoie alors l’information en temps réel via un retour donné sous forme visuelle et auditive sur des essais de 3 à 5 minutes. Lorsque l’activité électrique du cerveau est anormalement élevée, ou anormalement basse, la musique et la vidéo se coupent afin de signaler le dysfonctionnement et la nécessité de la corriger (puisqu’il s’agit d’un apprentissage qui nécessite d’être actif). Lorsque le cerveau fonctionne de la bonne manière, la musique et la vidéo se remettent en marche, c’est une forme de récompense. Les séances permettent donc de prendre conscience du fonctionnement de son activité cérébrale pour la rectifier mais avec de l’entraînement, ce «retour» ne sera plus nécessaire pour se corriger. Il faut compter 2 à 3 séances par semaine avec au moins 21 minutes d’entraînement pour que le cerveau puisse apprendre. Avec une action répétée, il est possible de former de nouvelles connexions, de les renforcer et d’en affaiblir d’autres : le cerveau utilisera davantage cette nouvelle voie tandis que l’ancienne s'affaiblira.

Le programme de neurofeedback se compose de trois protocoles :

  • Le premier correspond à la phase de normalisation de l’activité cérébrale et dure entre 14 et 20 séances.

  • Le second correspond à la phase de généralisation qui consiste à renforcer les nouveaux apprentissages. Durant ce protocole, des tâches sont introduites tout en conservant le feedback auditif. Ce 2e protocole compte entre 12 et 15 séances.

  • Le troisième protocole correspond à la phase de stabilisation et compte entre 10 à 12 séances. Ce dernier protocole permet de continuer la généralisation et de stabiliser la normalisation.

Les effets de ces séances d’entraînement seront contrôlés grâce aux évaluations de suivi réalisées entre les protocoles. Une fois le programme terminé, le cerveau continue à se réorganiser, c’est la phase de consolidation.